PEACEFUL LIVES

Nouveau cycle de formation

Ce programme est une initiative de KARAMAH EU vzw en collaboration avec le Centre de connaissances de l’Institut supérieur d’études familiales (Odisee campus hoger instituut voor gezinswetenschappen). L’initiative est soutenue par la Médiation Instituut Vlaanderen (Mediv), un institut de formation en médiation.
La formation Sur la vie pacifique consistait en 10 journées de formation entre février et juin 2016. La formation était une réponse aux questions ouvertes que les musulmans du monde entier ont sur les questions familiales. Souvent, ces musulmans consultent les chefs religieux locaux et d’autres acteurs locaux concernés. Ils s’adressent à ces acteurs pour obtenir des conseils adaptés spécifiquement et uniquement à leur propre situation.
Des recherches récentes menées en Belgique confirment qu’il est nécessaire de mettre en place des méthodes de règlement des différends plus appropriées au sein des familles musulmanes. Les cours de formation existants dans le domaine des conflits familiaux sont souvent insensibles aux caractéristiques de la médiation au sein des familles musulmanes et aux difficultés sociales spécifiques et aux défis auxquels de nombreuses familles musulmanes sont confrontées aujourd’hui. L’objectif du programme était de renforcer les acteurs locaux et les chefs religieux et de mieux comprendre les processus de médiation familiale au sein des communautés musulmanes belges.
Les professionnels et les chefs religieux sont en mesure de faire la médiation familiale pour apporter un changement positif crucial et profond dans les relations familiales, en particulier en ce qui concerne les jeunes et les femmes. Par conséquent, l’objectif de la formation était d’instaurer des processus de changement social qui, en plus de relations familiales plus saines, impliquent également une plus grande ouverture, un engagement social, une citoyenneté active et l’égalité des sexes.
Le programme consistait en des méthodes d’enseignement et des compétences pratiques en vue d’une saine gestion des conflits. Il se composait de deux parties; théorique et pratique. D’une part, les participants ont été brièvement familiarisés avec des cadres théoriques de différentes disciplines. D’autre part, les participants se sont engagés dans les questions abordées dans les formulaires de travail actifs qui les ont encouragés à approfondir les méthodes et les compétences pratiques nécessaires à la réussite de la médiation familiale.
Nous sommes convaincus qu’en renforçant les compétences de résolution des conflits de différents prestataires de soins, imams, médiateurs religieux et autres acteurs de la communauté dans toute la Belgique, le programme aura un impact significatif sur de nombreuses familles, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes.